Lettre à Élisabeth Borne pour demander la saisie des animaux du couple de montreurs d’ours Poliakov-Bruneau

Pendant des mois, les associations ont alerté les pouvoirs publics sur l’état de santé alarmant de l’ours Micha, exploité dans des spectacles par le couple Poliakov-Bruneau. Ces actions ont permis d’attirer l’attention de Mme la Ministre Élisabeth Borne qui a décidé en septembre dernier l’interdiction définitive de spectacle pour Micha et une obligation de soin immédiate. Hélas, cela n’a pas suffi. Moins de deux mois, après cette décision et le transfert de Micha au zoo refuge La Tanière, où il a pu recevoir, enfin, les soins appropriés, Micha, trop affaibli, est décédé.

Les Poliakov-Bruneau détiennent deux autres ours, Glasha et Bony qui connaissent les mêmes conditions de vie, misérables, que Micha et sont promis à un aussi triste destin.

Notre association Évolution Condition Animale, conjointement à une vingtaine d’organisations, demande à la Ministre de la Transition écologique et solidaire de faire le nécessaire pour que Glasha et Bony, ainsi que les autres animaux exploités, soient définitivement saisis et placés dans des refuges adaptés afin qu’ils puissent bénéficier des soins nécessaires à leur bonne santé et de conditions de vie respectueuses de leurs besoins et de leur confort.

Cette lettre a été accompagnée d’un courrier au préfet formulant les mêmes demandes.

Nous remercions AVES France pour son initiative et la mise en place de la cyberaction 

Madame la Ministre,

Dans un courrier daté du 18 septembre 2019, nos organisations ont souhaité vous remercier pour votre réactivité suite aux révélations sur les conditions de détention et d’exhibition des ours du couple de dresseurs Poliakov-Bruneau. Grâce à votre intervention, l’ours Micha a pu bénéficier de soins adaptés. Malheureusement, comme vous le savez, ce sauvetage a été trop tardif et n’a pu empêcher une issue fatale, puisque Micha est décédé le 12 novembre 2019 au zoo-refuge La Tanière. L’examen a révélé de nombreuses tumeurs notamment au niveau du cerveau. Micha devait souffrir depuis longtemps. Trop faible à l’issue des examens, Micha ne s’est pas réveillé de son anesthésie…

L’état sanitaire dramatique dans lequel Micha est arrivé à La Tanière prouve que les Poliakov ne sont plus aptes à détenir des animaux. Ce triste évènement illustre les défaillances du système, puisqu’un vétérinaire a produit un rapport 48h avant la présentation de Micha à Racquinghem le dimanche 8 septembre 2019, considérant que l’ours — pourtant malade et épuisé — était apte à être présenté en public.

Suite à la mort de Micha, nous réitérons notre demande de retrait à titre conservatoire du certificat de capacité du couple Poliakov/Bruneau, comme le prévoit la circulaire DNP/CFF N°2008-2 du 11/04/08, ainsi que le placement en urgence de tous leurs animaux dans des structures adaptées. L’article 6.2 consacré aux « Sanctions – Retrait du certificat de capacité » précise que »le certificat de capacité d’une personne responsable de l’entretien des animaux d’espèces non domestiques peut être suspendu ou retiré, en application de l’article R. 413-7, si son titulaire a fait preuve de carences dans l’entretien des animaux d’espèces non domestiques démontrant son inaptitude et jugées suffisamment importantes pour qu’il convienne dans un souci de prévention, de lui retirer l’autorisation lui permettant d’assurer la responsabilité de l’entretien des animaux au sein de l’établissement où il exerce ou dans un autre. La procédure de suspension ou de retrait est conduite par le préfet du département dans lequel les carences du titulaire du certificat de capacité ont été constatées. Il convient de noter que le préfet qui retire ou suspend le certificat de capacité n’est pas nécessairement celui qui l’a délivré. »

Madame la Ministre, nous ne pouvons pas fermer les yeux sur toutes les négligences de ces dresseurs et laisser mourir les autres animaux dans leurs cachots ! Leur situation administrative et financière démontre leur incapacité à prendre soin de leurs pensionnaires et font courir des risques à l’ensemble des animaux qu’ils détiennent. Nous vous prions de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour obtenir la saisie rapide et définitive des deux ours, du singe magot et des autres animaux, afin de les placer dans des refuges adaptés.

Nous espérons que la mort de Micha vous permettra de comprendre l’urgence de la situation pour les ours encore exhibés dans notre pays et plus largement pour les animaux sauvages exploités dans des spectacles, afin que vous puissiez prendre des mesures proportionnées aux souffrances qu’ils endurent. Alors que les vétérinaires tentaient hier de sauver l’ours Micha, deux de nos organisations remettaient à Aurore Bergé et Laetitia Romeiro Dias l’appel de 168.082 personnes qui demandent aux pouvoirs publics d’agir pour sauver les ours les plus malheureux de France. Nos concitoyens sont donc très nombreux à attendre une décision forte de votre part.

Nous vous remercions pour votre attention et vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.

Signataires

Animals Asia France
Animal Cross
AVES France
Bears in mind
C’est assez !
Chapter Animal
Code animal
Comité
ADDA (Ardèche/Drôme Défense-Animale)

Convergence Animaux Politique
Éducation Éthique Animale
Ensemble pour les Animaux
Évolution Condition Animale
Fondation 30 millions d’amis
Fondation Brigitte Bardot
FOUR PAWS International

Info Végane
La Ligue des Animaux
La SPA – Societe Protectrice des animaux
Paris Animaux Zoopolis

Photo : Stéphanie Lefebvre pour AVES France. Montage RAO.

Fermer le menu