Le Conseil de Paris rejette la mise en place d’une politique de protection des chats des rues
Conseil de Paris - Hémicycle. Vote des amendement pour les chats des rues et chats libres

Le Conseil de Paris a rejeté les deux amendements budgétaires proposés, à notre initiative, et défendus par Christian Honoré et Danielle Simonnet.

Ces amendements s’inscrivaient dans la continuité des vœux adoptés, en octobre dernier.

Ils proposaient le financement de la capture, la stérilisation, l’identification, des soins, de la mise à l’adoption ou la remise sur site des chats. Ils garantissaient aussi la mise à disposition de locaux équipés pour l’accueil des chats en attente d’adoption ou en convalescence. Ainsi que la construction et l’entretien d’abris pour les chats libres. 

Rejeter de telles propositions confirme le refus de la Ville de Paris de s’investir dans une politique, cohérente et pérenne, de cohabitation bienveillante avec les animaux.

Pourtant, c’est le seul choix capable d’apporter une véritable protection des animaux. C’est aussi la garantie d’une gestion, sans violence,  des populations,  des conflits d’usage, et éventuellement des risques sanitaires.

C’est, certes, une déception, mais pas une surprise.

Les progrès ponctuels, les saupoudrages occasionnels, effectués sous pression de l’opinion public ou des ONG en période électorale,  ne suffisent pas à convaincre que la Ville ait réellement l’intention changer son rapport aux animaux.

Nous en sommes désolé.e.s.

Liens pour lire ou télécharger les documents

Amendement A21 de Christian Honoré

Amendement A22 de D Simonnet

Lien vers la publication concernant les voeux adoptés en octobre 2019