Marchandisation des animaux : lettre collective à Mme Hidalgo
Photo © Stéphanie Lefèbvre

Contre la marchandisation des animaux, une lettre collective a été adressée à Mme Hidalgo. A l’initiative d’Évolution Condition Animale, cette lettre demande la fin des salons et expositions d’animaux sur les sites appartenant à la ville de Paris.

Elle réunit une quinzaine de signataires qui sont des associations et fondations engagées pour la protection animale.

Madame Anne HIDALGO

Maire de Paris

Hôtel de Ville

75004 Paris

À Paris, le 19 février 2021

Madame la Maire 

Nous, organisations de protection animale, demandons à la Ville de Paris de ne plus accueillir les salons et expositions ventes d’animaux vivants sur les sites dont elle est propriétaire ou gestionnaire, notamment le salon Animal Expo au Parc Floral.

Parce que l’objet de ces salons est commercial, ils sont organisés pour déclencher les réflexes d’achats.

Des facteurs aggravent ces expositions :

  • Animaux soumis au stress (promiscuité, exiguïté, bruit, lumière, foule, manipulations).
  • Animaux très jeunes (chatons, chiots, poussins)
  • Nombreux chiens et chats présentant des hypertypes dont la qualité de vie est dégradée par les pathologies inhérentes à leur race.
  • Hybrides de félins sauvages inadaptés à la vie d’animal de compagnie, et qui font courir un risque de trafic aux espèces sauvages dont elles sont hybrides.
  • Très nombreuses espèces non domestiques, destinées à la vente aux particuliers, comme objets de collection ou décoration.

En 2018, la Ville de Paris, s’est engagée à organiser des campagnes de lutte contre l’abandon et les achats compulsifs d’animaux.

En février 2021, la ville de Paris a décidé la fermeture du marché aux Oiseaux. De plus, elle s’est engagée à accompagner l’évolution de l’activité des ménageries, pour une meilleure protection des animaux.

Ces décisions courageuses s’opposent à la marchandisation des animaux.

Notre demande s’inscrit dans la continuité de ces décisions.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame la Maire, l’expression de notre haute considération.

Organisations signataires

Depuis cet envoi à Mme Hidalgo et M. Najdovski de nouvelles organisations ont apporté leur soutien.

Signataires de la lettre collective